Accent international pour la Coupe Twingo R1 Rallycross !

20170502004214-addfd782-me

La Coupe Twingo R1 Rallycross a (déjà) cinq ans et elle ne prend pas une ride ! Mieux encore, en plus d’avoir recueilli 34 inscriptions en 2017, elle s’internationalise … En effet, Clément Picard, originaire de Belgique, est venu tenter sa chance sur le Championnat de France de Rallycross à Essay ! Il nous explique pourquoi.

 

 

Peux-tu te présenter et nous dire quelle était ton expérience en sport automobile avant de venir en France ?

C : « J’ai 16 ans et je viens de Belgique, près d’Arlon. Avant Essay, je n’avais fait que de l’Autocross. Je roule depuis trois ans en Belgique. Et puis j’ai eu envie d’évoluer. Une personne m’a parlé de Coupe Twingo R1 en France. Je suivais déjà le Championnat de France sur YouTube en rêvant un jour d’y participer. Et je me suis dis pourquoi pas moi. J’ai donc passé des coups de téléphone et j’ai eu l’occasion de venir faire une séance d’essais en Juillet 2016. Tout est parti de là !

 

Pourquoi avoir fait ce choix ?

C : Comme je l’ai dit, j’avais vraiment envie de progresser dans un nouvel univers. Je savais que cette formule de promotion était très relevée et que le niveau serait haut. Et je ne me suis pas trompé. L’organisation est top. Je n’ai que du positif à retenir de cette première participation à Essay.

 

Justement, comment s’est déroulé ton week-end ?

C : A part cette fameuse séance d’essais l’an dernier, je n’avais jamais roulé en « voiture ». Et je ne m’étais pas retrouvé derrière un volant en compétition depuis un an. Ce fut donc une grande découverte : la discipline, le circuit, la Twingo et mes concurrents. Alors que je ne me sentais pas à l’aise lors des essais libres, je réalise tout de même le 13ème temps sur 25 concurrents. En première manche qualificative, je tords une biellette de direction. Lors de la deuxième, c’était beaucoup mieux mais je me rate tout seul. Le dimanche matin, j’étais de plus en plus à l’aise et les temps le prouvaient. J’arrive donc à me qualifier en demi-finale. Pour une première, sans expérience, c’est génial.

 

Quelle est la suite de ton programme ?

C : Si le budget me le permet, j’aimerai bien faire deux ou trois courses supplémentaires cette année. J’aimerais être à Mayenne, à Lessay et à Dreux. Mon but est vraiment de venir sur un championnat complet en 2018 et de jouer les premiers rôles cette fois-ci ! Je vais donc devoir me préparer en conséquence !

20170502000548-610cf406-me


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1