LE BILAN D’YVONNICK JAGU

i (2)

Yvonnick Jagu a connu une saison quasiment parfaite. Avec une première victoire dès la troisième manche de la saison, il a ensuite enchaîné les très bonnes performances en finissant victorieux des quatre ultimes courses de la saison. Ayant fait preuve d’une régularité exemplaire, il a su inscrire des points au championnat lors de chaque meeting. Régularité qui lui a certainement permis de glaner le titre. Il s’est confié sur sa saison 2018 ainsi que sur ses projets pour l’an prochain…

 

  1. Après une saison gérée de main de maître, quel bilan dresses-tu de ta saison ?

Dans l’ensemble, nous dressons un bilan très positif de cette saison. Nous sommes arrivés en début de saison avec une nouvelle auto, suite à l’incendie qui était survenu en 2017. Nous avions tout à réapprendre avec une voiture qui n’avait quasiment pas roulé. Nous avons donc débuté la saison sans aucune prétention, avec juste l’envie de bien faire mais sans objectif précis. Dès la première manche, à Abbeville, les conditions de pistes n’étaient pas optimales mais ont tout de même confirmé le choix de notre auto. Suite à ma première victoire décrochée à Châteauroux, tout s’est bien goupillé ce qui nous a permis d’être réguliers et de pouvoir enchaîner les victoires. A l’inverse d’autres pilotes, nous n’avons connu aucun souci technique, ni aucune sortie de piste. C’est peut-être cette régularité qui nous a également permis de décrocher le titre. Ce qui est appréciable en Rallycross c’est que la victoire ne se joue pas sur une course mais bien sur un week-end entier, ce qui implique d’être concentré de bout en bout. Le seul petit regret que je pourrais avoir, c’est peut-être d’avoir manqué de concurrence à certains moments de la saison.

 

  1. Quel a été le meilleur moment de la saison ?

Le meilleur souvenir de la saison reste pour moi la première victoire à Châteauroux. Ce fut un super week-end pour toute l’équipe qui voyait son travail récompensé. Tout s’est bien goupillé du début à la fin, et nous n’avons pas commis de faute. C’est un très bon souvenir ! La deuxième partie de saison restera aussi en mémoire du fait que nous ayons très bien maîtrisé les courses jusqu’à nous offrir les 4 dernières !

Je n’oublie pas également la parenthèse Lohéac ! Quel plaisir de se confronter aux meilleurs pilotes européens… Je suis également heureux d’y avoir participé car je trouve que cela met en avant le championnat de France et ses pilotes et lui redonne de la valeur en montrant que nous pouvons nous confronter aux meilleurs européens. Après une belle bagarre, j’avais terminé 5e de la finale !

20180926201715-cf6f6f60-me

 

  1. Quel est le moins bon souvenir ?

Je pense que le moment que j’ai le moins apprécié est l’ambiance qui régnait lors de la manche à Pont-de-Ruan. Des tensions étaient apparues à la suite d’un fait de course ce qui avait provoqué des situations conflictuelles avec certains pilotes. Je regrette un peu cette course, mais ce sont des choses qui peuvent arriver et ça ne s’est produit qu’une seule fois cette année.

S’il y avait une course à refaire, ce serait peut-être à Abbeville, là où j’ai réalisé le moins bon résultat de la saison. Malgré de bonnes manches qualificatives, nous étions déclassés suite à un pneu non marqué. Cette « erreur » nous a permis d’instaurer de nouvelles règles dans le team après cet incident, afin que nous soyons plus vigilants sur ce point.

La finale d’Essay reste également en mémoire en raison d’une erreur de pilotage lors de la finale qui m’avais peut-être privé d’une première victoire. Nous étions déçus car la performance était là…

 

  1. Quels sont tes projets pour 2019 ? Quel sera l’objectif ?

Je remets mon titre en jeu pour 2019 ! L’objectif est donc de réitérer les bons résultats obtenus cette saison. Nous allons réviser la voiture cet hiver avec toute l’équipe pour pouvoir être prêts dès le début de saison ! Nous attendons donc avec impatience le calendrier définitif de 2019 ! Nous espérons pouvoir confirmer le bon potentiel de l’auto…

J’ai hâte de découvrir le plateau Super1600 pour l’année prochaine ! J’espère qu’il sera bien rempli et que cela nous permettra de vivre de belles bagarres et une saison disputée !

En parallèle, nous essaierons d’être présents sur une ou deux piges du Championnat européen, en fonction du calendrier du Championnat de France… Cela nous permettrait de gagner en expérience afin d’arriver plus sereinement à Lohéac qui est une course que je ne peux pas manquer !

Une saison entière en championnat d’Europe n’est pas envisageable pour l’instant en raison de la structure du team. Certaines courses sont relativement éloignées, comme celle de Riga par exemple, et ne permettent pas à l’ensemble de l’équipe (composée de bénévoles) d’avoir le temps et les moyens pour de tels déplacements.

i


  • Yacco
  • Avon
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement