Le bilan de Julien Hardonnière !

20170627120053-fcc95e70-me

Vainqueur du Championnat de France de Rallycross Junior en 2016, Julien Hardonnière avait gagné sa place au volant de la Twingo Super 1600 AFOR/FFSA cette saison ! Au terme des neuf épreuves, le Sarthois prenait une très belle quatrième place au Championnat de France Super 1600 2017. Retour sur cette année en sa compagnie.

 

 

Ta saison au volant de la Renault Twingo Super 1600 vient de s’achever. Quel bilan peux-tu tirer de cette saison ?

Le bilan de cette saison est forcement positif mais je porte tout de même deux regards. Il y a un premier regard sur les résultats bruts de chaque week-end qui est plutôt négatif puisque notre meilleur résultat a été une troisième place. On aurait aimé aller chercher plus de podium, et au moins une fois la victoire. Car même si on a été deux ou trois fois dans le top 5, notre objectif était bien plus haut.

 

Mais si on va un peu plus loin et que l’on regarde les performances, les chronos au tour et les résultats sur les manches, c’est plutôt positif. Il y a eu une amélioration tout au long de la saison. On a montré que l’on pouvait être parmi les plus rapides et on a su être plus réguliers en fin de saison même si on a eu des week-ends très compliqués sous la pluie où j’étais moins performant que d’autres.

 

Je pense que les conditions météorologiques ne m’ont pas aidées pour l’apprentissage de la catégorie, de la voiture et des concurrents. Mais le bilan d’une saison où l’on finit quatrième ne peut être que positif !

 

Quel meilleur et pire souvenir pourrais-tu retenir de cette saison ?

Je garde en meilleur souvenir la manche de Dreux, car j’ai fait une demi-finale et une finale exceptionnelles avec des chronos au tour impressionnants. J’ai d’ailleurs eu quasiment les meilleurs temps au tour de la finale.

Pour ce qui est du moins bon souvenir, je pense qu’il s’agit de Faleyras. Ce fut le seul meeting de la saison où n’avons pas été qualifiés en finale. C’est aussi la seule épreuve où nous sommes passés complètement à côté de notre week-end. Le circuit était compliqué, je n’étais pas à l’aise et n’arrivais pas à prendre mes marques. J’étais tout simplement pas ‘bon’ face à ceux qui arrivaient à mettre du rythme, alors que de mon coté je n’y arrivais pas du tout.

i

 

Quel sera ton programme en 2018 ?

Pour l’année prochaine, avec mon équipe familiale, le Team Hardonnière, nous sommes en train de construire une deuxième Suzuki SwiftSuper 1600.

Donc pour ma part, le programme 2018 sera toujours en Super 1600 au sein du Championnat de France de Rallycross, au volant cette fois-ci de la Suzuki Swift. J’espère aussi que je pourrais prendre part à la manche française du Championnat d’Europe à Lohéac. Quoi qu’il arrive, l’objectif sera d’aller chercher l’une des trois premières places du championnat en 2018 !

 

Un petit mot sur ton successeur, Allan Mottais ?

Je suis vraiment très content que ce soit Allan qui ai remporté le Volant AFOR/FFSA. On s’est battus pour le titre l’année dernière donc je pense que c’est lui qui méritait le plus d’avoir ‘ma’ place l’année prochaine !

 

J’ai pu voir qu’il a bataillé tout au long de la saison, malgré un petit temps mort à mi championnat, qui aurait pu lui coûter le titre. Mais en le regardant piloter à Dreux, avec le couteau entre les dents, cela se voyait qu’il avait vraiment l’envie d’aller chercher ce titre et cette saison au sein du Team Olymeca. Je ne peux que lui souhaiter de réussir et de faire encore mieux que les pilotes qui sont passés par ce programme avant lui !

i2


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1