Fred ‘Mako’ se livre avant Mayenne !

85.C.JOUET_0T8A0179

Pilote Porsche officiel depuis 5 ans, Frédéric Makowiecky, dit « Mako » possède un palmarès exceptionnel en circuit. A maintenant 37 ans, il a décidé de se lancer un nouveau défi : le Rallycross, et sera engagé sur une DS 3 préparée par le team d’Hervé Knapick. Après des essais effectués en vue de la course en Mayenne, « Mako » se confie à Rallycross France sur ses premières impressions. 

 

 

 

Comment vous êtes-vous retrouvé sur la liste des engagés de cette manche ? 

“C’est par un concours de circonstances. J’étais dans la région de Lavaré lors de la manche qui s’y déroulait quand Christophe Jouet m’a invité à venir assister à la course. J’ai alors fait la connaissance du team d’Hervé Knapick avec lequel je serai donc présent au Rallycross de Mayenne.”

Qu’est-ce qui vous a attiré dans le Rallycross ? 

“Etant un vrai puriste, le Rallycross représente tout ce que j’aime dans le sport automobile. Les Supercar actuelles rappellent les premières voitures de compétition dans leur aspect bestial. Les sensations à leur volant sont formidables, les dérives complètement différentes de ce que je connais actuellement.” 

Qu’est-ce que votre expérience en circuit peut vous apporter ? 

“En compétition, peu importe la discipline, la dynamique de la voiture reste la même, ce qui permet une adaptation assez rapide. Enfin, en tant que pilote de circuit, l’analyse du tracé est quelque chose que j’ai l’habitude d’effectuer lors des courses.” 

Au contraire, qu’est ce qu’il peut vous manquer ? 

“Le Rallycross étant une discipline bien spécifique, certains domaines restent inconnus pour moi, notamment les départs qui sont très importants dans une course. Il faut également comprendre comment adapter son véhicule en fonction de l’évolution de la piste mais aussi appréhender les contacts entre voitures pendant la course.” 

Suite aux premiers essais réalisés, quelles sont vos impressions ? 

“Il règne une ambiance très familiale au sein du team d’Hervé Knapick, mais tout en étant une équipe très professionnelle. Chaque membre de l’équipe apporte sa pierre à l’édifice, le pilote également. 

En ce qui concerne la voiture, j’ai été étonné de la spécificité des pneus qui sont utilisés en Rallycross, qui sont bien différents de ceux utilisés en endurance. Enfin, ayant l’habitude d’avoir une voiture très stable en circuit, en Rallycross il faut s’adapter aux dérives et aux changements d’adhérence.” 

Quel est votre objectif pour la course ? 

“Pour une première participation, j’ai beaucoup de choses à apprendre, l’objectif principal est donc de se faire plaisir !” 

Est-ce que le Rallycross est quelque chose qui peut vous attirer à terme dans la continuité de votre carrière ? 

“Ce qui me plait dans le Rallycross c’est que pour réussir, il faut réunir plusieurs éléments pour former un « package ». Il ne suffit pas d’être le plus rapide, mais il faut essayer de tout bien faire… J’espère que ce ne sera pas ma seule participation à une manche de Rallycross. Après il faudra trouver des créneaux dans la prochaine saison…” 

Quel programme pour votre fin de saison ? 

“Le plus gros des courses est passé avec Le Mans ou encore le Nürburgring. Après le Rallycross de Mayenne, il nous restera à disputer deux courses aux Etats-Unis dont une qui est une épreuve phare du championnat, puis une course à Barcelone.”

 

mako-rx-5Crédit photo: Endurance info

 


  • Yacco
  • Avon
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement