Jean-Jacques Bénézet fait le point

i3

Alors que le Championnat de France de Rallycross reprendra ses droits le week-end prochain à l’occasion du Rallycross de Pont de Ruan, Jean-Jacques Bénézet, le Président de l’AFOR, revient avec nous sur cette première partie de saison et sur les perspectives 2018.

 

«  Alors que la trêve estivale sera plus courte que les années précédentes avec une épreuve fin Août, c’est le moment de tirer un premier bilan sur le début de saison.

 

Je suis un Président heureux mais lucide. Nous sommes en probante amélioration du nombre de Supercar sur nos épreuves. Nous n’avons pas à rougir des autres championnats européens. Et je pense qu’avant la fin de saison, des records pourraient être atteints dans la catégorie reine. Bien sûr le succès de Lohéac sera certainement néfaste à Pont de Ruan d’un point de vue de la quantité mais c’est important qu’une épreuve de l’ampleur de Lohéac se déroule sur notre territoire. Ce n’est que du plus pour notre discipline et j’espère que les Français brilleront en Bretagne ! De notre côté, il faudra certainement que les organisateurs de Pont de Ruan nous proposent une autre date pour cette épreuve.

 

Nous pouvons aussi noter qu’il y a de plus en plus de pilotes intéressés pour faire un championnat complet. C’est une bonne chose. Tout comme le nombre d’engagés qui est constant. Nous voyons également une belle affluence chez les spectateurs.

20170731201158-060586ee-me

 

Mais je suis aussi conscient que nous devons continuer de nous améliorer sur de nombreux points. Pour cela, de nombreuses choses sont mises en place et nous savons qu’il faudra du temps pour qu’elles soient totalement ancrées et acceptées. Je pense entre autres aux nouvelles réglementations pour le paddock et sa sécurité. Mais aussi aux efforts faits pour la communication de notre championnat et sa promotion.

 

Différents points de discussion doivent également être abordés avec les pilotes pour la réglementation technique et sportive. A ce sujet, je tiens à rappeler que ces règlements sont établis par la FFSA et non par l’AFOR ou Rallycross France et qu’ils sont discutés lors des commissions de Rallycross à la Fédération.

 

En fin d’année, nous aurons un retour précis des audiences « télé » et du reportage sur La Chaîne L’Equipe. Les premiers chiffres sont très encourageants avec des parts de marché importantes. Cela représente un budget colossal pour l’AFOR et l’ensemble des organisateurs et il faudra étudier les différentes propositions pour l’avenir en temps voulu.

 

Même si 2017 n’est pas terminé, loin de là, 2018 arrive à grand pas. Nous allons nous atteler avec les organisateurs à cette nouvelle saison dès les prochains jours.

 

Renault Sport nous a montré son intérêt pour intégrer une nouvelle série au Championnat de France de Rallycross, et ce dès 2018, avec une voiture plus puissante que la Twingo. Nous sommes en train d’étudier cela avec eux. Notre volonté est de garder la Coupe Twingo pour permettre aux petits budgets de se lancer dans le Rallycross et de proposer une nouvelle série qui serait une passerelle vers le Supercar. Pour cela, nous tenons à ce que les primes soient très intéressantes pour attirer les pilotes et les teams de différents horizons et pas que du Rallycross. Il faut savoir qu’il y a aussi actuellement d’autres discussions en cours que cette ‘coupe’ avec la marque au losange.

 

Ces derniers mois, nous avons vu également un intérêt grandissant des propriétaires ou promoteurs de circuits ‘asphalte’. Abbeville devrait, selon toute vraisemblance, entrer au calendrier 2018 mais ce n’est pas le seul. Les discussions sont entamées avec quatre autres sites et je devrais en rencontrer de nouveaux prochainement. Nous nous devons de prendre au sérieux ces marques d’intérêt qui auront pour but, à long terme, de faire grandir le Championnat de France de Rallycross. »

i2


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1