Le défi de Martin Massé

Auteur d’une très belle performance en se classant 3e à Lavaré en 2018 lors de son unique participation dans la catégorie Super 1600, Martin Massé s’apprête cette saison à remettre le couvert, mais cette fois pour un Championnat complet. Il nous parle de sa première expérience, de ses ambitions et objectifs quant à cette saison…

Quel bilan tires-tu de ta participation à la manche de Lavaré la saison passée ?

« Ma participation à Lavaré l’an dernier s’est parfaitement passée, nous n’avons pas vraiment connu de bas lors de la course. On ne pouvait pas vraiment rêver mieux…

La semaine précédant la course, on s’était dit avec mon frère (Antoine) que ce serait marrant et sympa que lui gagne en Supercar et que de mon côté, je parvienne à décrocher un podium en Super 1600 ! Finalement, c’est ce qu’il s’est passé ! C’était un week-end parfait, devant nos proches, amis et partenaires. »

Quel sera ton programme cette saison ? Sur quelle voiture prendras-tu le départ ?

« Nous partons sur l’idée de faire le Championnat de France Super 1600 dans sa totalité, et pour la voiture, ce sera une Renault Clio R3 Max.

Nous aurions pu choisir la facilité, en partant sur une Skoda ou une vraie Super 1600 comme tout le monde fait jusqu’à présent mais pour ma part, j’aimerais faire différemment.

J’ai choisi le challenge de la Clio R3, car ce n’est pas une voiture vraiment faite pour ça à la base mais on a envie de relever le défi avec l’expérience que j’ai en circuit, de me battre avec les vraies Super 1600, et nous pensons vraiment qu’elle a le potentiel pour jouer les avant-postes ! »

Quel sera l’objectif de la saison ?

« L’objectif mais aussi le challenge, c’est de gagner avec une auto qui n’est pas une Super 1600 ou au moins de me battre aux avant-postes. Si on y parvient tant mieux, si ce n’est pas le cas, on réfléchira à ce qui pourrait être amélioré ou changé…

Nous pensons que la Clio peut rivaliser avec le reste du plateau… Notre objectif à terme serait donc de devenir Champion de France Super 1600 cette année, comme l’a fait Antoine l’an passé en Supercar.

J’aimerais aussi pouvoir faire changer les choses et les mentalités concernant le Rallycross, en montrant qu’il peut y avoir des passerelles avec le rallye par exemple. Petit à petit, les pilotes de rallye voient le Rallycross d’un nouvel œil tandis que les pilotes de Rallycross commencent à s’ouvrir et s’intéresser à d’autres disciplines. J’aimerais que cela continue… ! »


  • Yacco
  • Cooper
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • LP tents