L’interview décalée de Mégane et Julien Hardonnière !

20160801002712-232ca76c-me

Deuxième interview décalée et cette fois, c’est la relation frère et sœur qui est mise en avant avec les « Hardonnière » ! Si Mégane a réalisé une première saison pleine de promesses, Julien a lui marqué de son empreinte ce millésime 2016 en remportant le Championnat de France de Rallycross Junior et la Coupe Twingo R1 Rallycross !

 

 

 La Saison 2016 de Julien vue par Mégane :

 

1/ L’objectif en début de saison ?

Mégane : Son objectif était d’être dans le TOP 3 du classement Junior, d’être régulier et d’enchaîner le maximum de victoires. On peut dire que l’objectif a été largement atteint avec un magnifique doublé gagnant : Coupe Twingo et Championnat Junior remportés !

2/ Le meilleur souvenir de la saison ?

M : J’hésite entre Dreux et Lessay, deux week-ends remplis d’émotions, tant pour lui que pour le team entier. Allez, je dirai Lessay ! Déjà ravis du titre de champion Junior, on ne s’attendait pas du tout à une double victoire. On partait à chaque manche avec beaucoup d’incertitudes, on a pris des risques au départ de la finale avec la technique des pneus « slick », et au final on repart avec les deux victoires, c’est incroyable ! On n’aurait jamais pensé terminer la saison d’une aussi belle manière…

3/ Le moins bon souvenir de la saison ?

M : Clairement, c’est Pont de Ruan. On sort de deux victoires, tout est beau et rose. Sauf qu’arrivés là-bas : pas mal de chocs, beaucoup de casse tout le week-end. Les mécanos ont vraiment eu beaucoup de travail, et rien ne marchait vraiment comme « Jul » le voulait, pendant que ses principaux concurrents gagnaient des manches, faisaient des chronos et prenaient des points…

4/ Le bilan de la saison ?

M : Beaucoup d’émotions, de transpirations, de prises de risques pour au final deux magnifiques victoires ! C’est bien plus que l’objectif de départ et cela fait du bien.

20160605113104-6a650302-me

5/ Les qualités et les défauts de Julien au volant ?

M : Ses défauts ? Il déteste avoir tort, il a du mal à l’admettre et c’est une vraie tête de cochon… C’est un Hardonnière quoi ! Quant à ses qualités, il est déterminé, a beaucoup d’envie et de motivation et ça le booste vraiment !

6/ La saison 2017 de Julien et ses objectifs ?

M : Il est un peu difficile d’évaluer et de fixer des objectifs maintenant. C’est encore un peu tôt. On peut peut-être espérer un TOP 5, on verra bien comment se passent les premiers tours de roues. Julien ne roule pas avec des « objectifs », plus il s’en fixe et plus il se met la pression, et ce n’est pas bénéfique pour lui. Mieux il fera, mieux ça sera.

 

 20161023233502-ebbffb1c-me

 

La Saison 2016 de Mégane vue par Julien :

 

1/ L’objectif en début de saison ?

Julien : Pour Mégane, cette première année était synonyme d’apprentissage, de plaisir et c’était surtout une année où elle avait besoin de rouler et de prendre de l’expérience pour mieux enchaîner pour la suite.

2/ Le meilleur souvenir de la saison ?

J : Je pense que c’est clairement Lavaré, lors de la finale féminine. C’était un bon week-end pour elle en général, et lors de la finale féminine, elle sort cinquième au premier virage mais on la voit ensuite remonter jusqu’en troisième position et s’offrir un podium lors d’une manche à domicile qui nous tenait à cœur.

3/ Le moins bon souvenir de la saison ?

J : Il s’agit d’Essay sans hésitation. Première épreuve de la saison, première course pour Mégane, troisième manche qualificative : elle fait un tonneau. C’est forcément le moins bon souvenir pour elle comme pour nous.

4/ Le bilan de la saison ?

J : Beaucoup de progrès, beaucoup de découverte, un peu de déception forcément, un peu trop de pression, mais un bilan très positif pour une première saison !

5/ Les qualités et les défauts de Mégane au volant ?

J : Ses défauts : Elle réagit très mal à la pression et au stress, elle est susceptible et rancunière ! Et puis, c’est une Hardonnière alors elle est comme moi, un peu tête de cochon ! Ses qualités : Quand elle réussit à faire abstraction de ses défauts et du stress, c’est une battante, elle ne lâche rien !

6/ Les projets 2017 de Mégane ?

J : On repart pour une année en Twingo : être plus régulière, aller jouer aux avant-postes, et pourquoi pas essayer d’aller chercher un titre !

20161023230347-ea69c6cb-me



NOS PARTENAIRES

  • Yacco
  • Avon
  • Echappement
  • Identicar
  • Ellip6
  • FFSA