L’OEIL DU SPEAKER // REVUE D’EFFECTIF EN SUPERCAR

LOEILDUSPEAKER

Jean-Jacques Guibal, le speaker historique du Rallycross, nous présente la catégorie Supercar pour cette nouvelle saison 2015 qui arrive à grand pas ! 

« Les vingt pilotes qui bougent dans l’hexagone et dans l’Europe sont tous à considérer pour fleurir le paysage national du Rallycross français, mais si nous nous donnons à un pronostic, ce sont bien les premiers inscrits sur la feuille d’engagement d’Essay, la manche inaugurale, qui seront sur le podium final !

Le championnat français, le « meilleur » d’Europe, a su montrer au monde entier toute la valeur de ses pilotes et de ses circuits. Les tours jokers, variés, mettent les pilotes et les mécaniques à contribution. Entre autres.

La qualité du plateau attendu en Supercar pour cette année 2015 peut sourire aux pilotes engagés sur toutes les épreuves – une évidence ‘ – mais nous pourrons également assister à une fin de championnat agitée par les « Européens ». Ils peuvent venir signer de belles performances lors de leurs éventuelles apparitions et ainsi changer la donne. Plus on est de fous plus on rit, non ‘

Intéressons nous aux dires et aux bribes que nous savons :

Christophe Jouet, troisième en 2014, signe pour la saison chez « Knapick » avec la voiture d’Hervé l’an dernier et devient un favori logique avec son palmarès. Même s’il lui faudra apprendre sa nouvelle monture, son équipe sera aux petits oignons pour qu’il effectue le meilleur début de saison possible. En attendant le retour du « boss » sur une voiture neuve’ Fabien Chanoine, au pied du podium l’an passé, est la valeur montante ! Quelle saison d’apprentissage en 2014 avec sa « vieille » Clio en terminant toujours dans les six premiers ! Pour espérer finir plus haut dans le classement, il devra remporter sa première victoire. Tout en prenant en compte l’apprentissage de sa monture.

Alain Heu, inscrit que partiellement en 2014, est engagé pour la saison en 2015. Son équipe pourra aider le « patron », qui devra ne penser qu’à lui, pour une fois ! Faudrait-il encore qu’il y parvienne’ Christophe Wilt viendra avec une nouvelle voiture. Ce qui signifie passer par la case apprentissage et développement. Il devra retrouver sa pointe de vitesse avec peu de compétition en 2014 et se rendre la tâche facile dans la mise en route de sa Supercar.

Rodolphe Audran a montré tout son potentiel avec un début de saison en fanfare avant de connaître une deuxième partie de championnat plus compliquée. Le « Supercar » est exigeant ! Patrick Guillerme a quant à lui l’opportunité de bien figurer avec le team et la voiture pour la gagne !

Gaëtan Serazin sera le seul titré en lice au départ de cette nouvelle saison. Mais nous ne savons pas encore s’il fera toutes les épreuves. Une chose est sûre, quand il sera présent, nous pourrons compter sur lui pour troquer les premières places !

Les bonnes surprises seront-elles au rendez vous ‘

Philippe Maloigne, au volant d’une C4 sera bien entouré et pourra créer la surprise ! Il en a le talent. Il lui faudra apprendre vite la catégorie supérieure et si c’est le cas, nous pourrons nous attendre à quelques performances assez tôt dans la saison. Pour Guillaume Maillard, gageons que la belle Mégane séduise enfin.

Adeline Sangnier est la seule femme à s’être imposée en Rallycross ‘ Cela impose un respect indéniable. De plus, son niveau de performance peut lui permettre de remporter une ou plusieurs courses cette saison face aux « hommes » ! David Olivier, le constructeur aux multiples casquettes, se lance dans un défi un peu fou : une Supercar atmosphérique, plus légère ‘ Si les résultats sont au rendez-vous, cela donnera sans aucun doute des idées aux pilotes de Division 3.

Il ne faut pas non plus oublié les outsiders qui vont venir se greffer au fil de certaines épreuves : Laurent Bouliou, Gilles Franco, Jacques Poisson, Anthony Meunier ou encore Jessica Tarriere Anne. Et bien sûr, aux Européens, en mal du pays et à qui je souhaite la meilleure des réussites : Jérôme Grosset-Janin, Jean-Baptiste Dubourg , Fabien Pailler. Ils vont venir se mélanger quelque fois en France, pour le plus grand bonheur du public français.

Une chose est sûre, nous n’allons pas nous ennuyer tous les quinze jours sur le championnat ! Sans oublier les surprises que l’on ne connaît pas encore ‘ Nous ne sommes qu’à un mois du lancement de la saison ! »

Jean-Jacques Guibal


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1