Mélanie Lefrançois, vice-lauréate de la Coupe des Dames 2019 !


Après un début de saison compliqué, Mélanie Lefrançois décrochait sa première victoire à Lavaré dans la Coupe des Dames. Elle enchainera ensuite avec trois autres victoires, dont la dernière sur ses terres, à Dreux, devant ses proches et partenaires. La vice-lauréate de la Coupe des Dames 2019 nous raconte sa saison, ce que lui a apporté la catégorie et ce qui l’attend pour la saison prochaine…

Quel bilan dresses-tu de ta saison ?

« Mon début de saison a été un peu mitigé…A Lessay, j’avais réussi à être la première féminine tout le week-end, sauf en finale… Châteauroux et Faleyras étaient des circuits qui me faisaient assez peur donc j’étais déjà moins à l’aise dessus, avant même d’y arriver. C’est à partir de Lavaré que tout s’est amélioré pour moi puisque j’y ai décroché ma première victoire, tandis qu’à Kerlabo je terminais deuxième, puis je remportais la finale à Pont-de-Ruan, à Mayenne puis à Dreux ! Ca s’est donc plutôt bien terminé pour moi… »

Quel en a été ton meilleur souvenir ?

« J’hésite entre Lavaré et Dreux. Lavaré symbolise ma première victoire donc c’est quand même un moment important, et Dreux je remportais la victoire à domicile et ça reste un très bon souvenir, surtout qu’habituellement ce n’est jamais évident de faire quelque chose de bien lorsqu’on est à la maison ! Je dois d’ailleurs ces victoires et cette évolution à mon équipe mais aussi aux autres pilotes qui m’ont conseillée et m’ont aidée à m’améliorer ! »

Qu’est-ce que cette saison t’a appris ?

« J’ai tout d’abord appris qu’il fallait dépasser ses limites et chercher à donner le meilleur de soi-même à chaque fois ! Mais qu’il fallait également se faire plaisir et ne pas se mettre trop de pression. Et enfin, sûrement le plus important, c’est qu’il faut avoir l’envie de gagner pour pouvoir y arriver ! C’est ce que j’ai le plus appris cette saison je pense…J’ai hâte d’être l’année prochaine, de voir comment ça va se passer! »

Sur quels axes travailler pour la suite ?

« Déjà, je pense que la saison prochaine sera plus dure psychologiquement puisque le Championnat sera 100% féminin et on se retrouvera souvent avec les mêmes personnes au départ du week-end, à la différence de la Coupe Twingo où l’on avait moins de chance de se retrouver avec les mêmes, au vu du nombre important de pilotes engagés à chaque fois… Il faudra donc déjà travailler là-dessus. Ensuite, il faudra que j’arrive à me mettre dans le rythme dès le début de saison, chose que je ne suis pas parvenue à faire cette année. »

Quel sera ton programme en 2020 ?

« Je repars en Twingo, avec pour objectif le titre et pouvoir remporter la Clio à la fin ! A l’heure actuelle, il n’y a pas d’autre projet prévu… »

Qu’est-ce que t’a apporté la Coupe des Dames ?

« Ca nous a permis de pouvoir participer à des finales, chose qui était moins accessible dans la Coupe Twingo en raison du nombre important d’engagés. On avait cette opportunité de pouvoir se battre lors d’une finale et de se confronter entre nous ! Ca m’a aussi donné un aperçu de ce que la saison prochaine allait donner, avec sûrement de nouvelles personnes et donc encore plus de compétition. »

Quel conseil donnerais-tu à celles qui voudraient se lancer ?

« Il ne faut pas avoir peur de venir en Rallycross en se disant que c’est un sport de garçons, surtout que l’on aura un championnat réservé aux filles… Il faut vraiment venir découvrir et ne pas s’en priver ! Il y a beaucoup de personnes autour du circuit qui aimeraient être à notre place, donc il faut en profiter lorsqu’on a la chance de pouvoir rouler… »

Comment définirais-tu la Coupe des Dames ?

« Convivialité, car on s’entend toutes bien et on reste solidaires, mais aussi la compétition, parce que malgré tout on reste concurrentes du moment où on a le casque sur la tête ! »


  • Yacco
  • Cooper
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • LP tents