Nicolas Bothorel : Pilote … mais pas seulement !

20170918203343-18e34002-me

 

Acteur de la Division 4 depuis de nombreuses saisons, Nicolas Bothorel évolue d’année en année au sein de la Coupe de France de Rallycross. Le pilote breton revient avec nous sur ses débuts dans la discipline et nous présente son équipe familiale. L’occasion aussi d’aborder ses projets et ses objectifs pour la saison à venir.

            Cela fait une quinzaine d’années que vous évoluez au sein du Championnat de France de Rallycross, comment avez-vous fait vos débuts au sein de cette discipline ?

« Je suis arrivé en Championnat de France de Rallycross, il y a 17 ans, en tant que mécanicien de Mickael Pailler. Après sa disparition, j’avais envie de rester en Rallycross mais je ne me voyais pas continuer avec un autre pilote que lui car je le faisais vraiment par amitié.

 

Puis une opportunité s’est ouverte à moi quelques temps après. Mon beau-père, qui était en charge de la mécanique pour Michel Vigouroux, avait gardé après sa fin de carrière, la voiture dans son garage. J’ai donc proposé de remonter la voiture pour pouvoir faire quelques courses. L’idée était à l’origine de ne faire que deux ou trois courses, et aujourd’hui cela fait plus de dix ans que je roule alors je ne peux que les en remercier ! Ensuite s’en sont suivis différents projets, toujours avec l’aide de mes mécanos et en pensant en permanence à Mickael Pailler… »

 

            Pour vous épauler dans cette aventure, quelles sont les personnes qui vous accompagnent et participent à la vie de votre équipe ?

« Nous sommes vraiment une équipe familiale, composée principalement de mes parents et de mon beau-père. Ma sœur est elle aussi régulièrement présente sur les courses avec nous. C’est d’ailleurs elle qui est à ce jour la Présidente de notre association NRC Compétition.

 

L’équipe est donc dans sa quasi totalité composée de ma famille puisqu’il se trouve que la plupart des mes amis sont eux aussi pilotes et doivent gérer leur structure. Nous sommes une petite équipe mais tout de même efficace, puisque nous faisons tout par nous mêmes, épaulés par Olivier Le Ny sur certains points. »

i

 

Comment s’organise une saison au sein de votre équipe, du départ de votre projet à la fin de saison, en passant par les week-ends de course ?

« Comme beaucoup, l’hiver nous permet de réviser la voiture, mais aussi de l’améliorer le plus possible en travaillant sur de nouveaux axes. Pour ma part je m’occupe principalement de la partie mécanique technique (moteur, suspensions, freinage et conception de l’auto). Mon père est en charge de tout ce qui concerne la carrosserie (mise en place de la carrosserie, peinture, bavettes…) et mon beau-père lui s’occupe de l’électricité de la voiture mais aussi de l’intendance. L’intendance n’est pas une chose facile car nous sommes une petite équipe avec seulement un fourgon et un plateau, alors il est important de savoir optimiser le plus possible, et il le fait très bien !

 

Lors des week-ends de course, nous pouvons compter aussi sur ma maman qui s’occupe de nous préparer de bons repas ! Elle fait vraiment partie du côté « convivial » des meetings, et nous permet de nous retrouver tous ensemble autour d’un bon plat. »

Cette année était particulière pour vous puisque que pour la première fois, vous aviez au sein de votre équipe une Twingo en location. C’est la jeune Alizée Pottier qui en a pris le volant tout au long de la saison. Comment est né ce projet ? Et comment avez vous géré le fait d’être à la fois pilote et responsable de la Twingo ?

 

« En 2016, ma sœur Nathalie a eu l’opportunité de faire deux courses en Twingo. Je ne voyais pas vraiment Nathalie prendre les commandes de ma C4 en Division 4. C’est une division qui est malgré tout très disputée et avec un bon niveau. Etant donné que son expérience en Twingo lui avait plu, j’ai proposé lors de la vente de ma C4 de reprendre une Twingo en échange. Le projet s’est réalisé et l’objectif était alors de faire rouler Nathalie sur quelques courses, et de louer à des amies proches pour les courses restantes.

 

Puis le projet a changé en début d’année. J’ai été mis en contact avec Alizée Pottier qui était à la recherche d’une Twingo à louer pour la saison, et nous nous sommes lancés dans l’aventure. Une jeune fille de 16 ans qui découvrait la discipline, avec l’envie de réussir, c’était un challenge qui nous plaisait ! Ce fut, autant pour Alizée que pour nous, une réelle découverte. Pour elle, l’apprentissage du pilotage, et pour moi la découverte du fonctionnement de la Twingo. L’année fut mécaniquement intense mais après quelques réglages ,nous avons réussi à faire tout de même une saison correcte. Même si Alizée n’a pas réussi à atteindre la victoire tant espérée, je pense qu’elle est en capacité d’avoir le niveau pour.

 

Tout au long de cette saison, j’ai eu le rôle d’assistant et de gérant de l’intendance, cela m’a donné beaucoup de travail. Il m’a fallu en plus de gérer les tâches habituelles sur ma DS 3, m’occuper de la Twingo. Cela m’a par exemple forcé à faire l’impasse sur l’épreuve de Lavaré. Les deux voitures ayant eu besoin de réparations à ce moment là, je n’ai pas eu le temps de m’occuper des deux. J’ai privilégié la Twingo, me forçant ainsi à ne pas m’engager en tant que pilote sur cette épreuve. »

 

20171017122236-2d5445dc-me 

Quel sera le programme 2018 pour votre équipe ? Et quels sont vos objectifs ?

« Pour l’instant, rien n’est vraiment acté mais, à moins d’aléas familiaux ou professionnels, nous devrions repartir pour un championnat complet en 2018. J’avais envie de lever un peu le pied même si je sais qu’en fin de saison nous sommes tous fatigués, et que lorsque les beaux jours reviennent, l’énergie revient aussi, nous donnant l’envie de nous remettre au travail pour la saison prochaine ! Pour cette année il n’y a pas d’évolutions majeures prévues, donc le travail sera principalement de la maintenance durant l’hiver.

 

Pour ce qui est des objectifs, nous sommes surtout là pour prendre du plaisir ! Bien sûr, comme tout le monde, nous aimerions bien pouvoir décrocher une victoire mais l’important est avant tout de se faire plaisir. »

20170918202508-abb363a1-me

Découvrez la vidéo de fin de saison de Nicolas Bothorel et de son équipe ici : https://www.facebook.com/NrcCompetition/videos/1714063635304741/


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1