Nouvelle couronne pour Jessica Tarrière !

Championne de France féminine pour une énième fois, Jessica Tarrière a connu des hauts et des bas lors de cette saison dans sa catégorie, la Division 4. Après un début d’année compliqué, la pilote de la Renault Clio connaissait de meilleurs jours lors de la seconde partie de la Coupe de France. Elle nous parle de sa saison 2019 et de ses impressions, de la concurrence et enfin de ce qu’elle prévoit pour l’année prochaine.

Quel est le bilan de ta saison ?

« C’est un bilan en demi-teinte, parce qu’elle a mal débuté et mal terminé étant donné qu’on perd toutes nos places au Championnat lors de la conclusion à Dreux. Je pense qu’on avait les capacités de rester dans le Top 5, ce qui laisse donc un goût amer…

On avait débuté la saison avec une casse moteur, puis la course suivante, je me faisais sortir de piste par un concurrent. La saison s’était ensuite mieux passée avec des temps corrects qui se rapprochaient des premières places, jusqu’aux podiums obtenus vers la fin de saison, dont celui notamment de Mayenne. »

Quel a été le point culminant de la saison ?

« C’est clairement mon podium à Mayenne ! Parce que c’est une course où on roule devant notre public à domicile, devant nos partenaires, et d’autant plus cette année où il y a eu un investissement important de la part de mon père, qui a repris l’écurie Océan Mayenne au pied levé. Cela a été une année pleine de rebondissements pour l’Ecurie et ça me tenait vraiment à cœur d’être sur l’une des marches du podium. Gagner aurait été encore mieux, mais il faut se contenter de cette deuxième place. »

Le moins bon moment de la saison ?

« Je dirais Dreux, car j’étais partie avec l’idée que la panne survenue ne pouvait plus arriver. A ce jour, on n’a toujours pas d’explication concrète, même en ouvrant le moteur, nous n’avons pas pu expliquer le problème. Finir sur la déception de ne pas pouvoir avoir fait de podium c’est une chose, mais devoir s’arrêter lors que la quatrième manche alors qu’on était quatrième à l’intermédiaire, ça en fait forcément mon moins bon souvenir de la saison… »

Quid de la concurrence ?

« Il y a de manière générale une bonne ambiance dans la Division 4, le « mouchoir de poche » se situait au niveau des huit premiers donc ça se bagarrait mais tout en restant correct, et puis on sait se dire les choses ! Ca a été une belle année, avec des petits nouveaux à l’image de Dorian Deslandes qui a bien joué le jeu, qui a bien attaqué et a su être performant. Il y a eu aussi pas mal de rebondissements qui ont fait je pense pour les spectateurs un beau spectacle ! »

Quelle a été la course la plus disputée ?

« La course où il y a eu le plus de rebondissements serait Faleyras, malgré le fait qu’elle m’ait elle aussi laissé un goût amer. »

Quoi de prévu pour 2020 ?

« Notre voiture est encore homologuée pour une année, jusqu’en septembre 2020, donc ça nous permet de continuer pour la saison prochaine. On est en train de refaire des choses, apporter des nouveautés, pour pouvoir encore améliorer la voiture et le moteur. Pour le reste, on va rester sur la même base parce que c’est une voiture qui a du potentiel et qui reste dans un budget très raisonnable. On opère aussi ces modifications parce que cette voiture n’ayant pas d’avenir en Rallycross, il faudra forcément reprendre cette mécanique pour l’implanter dans une voiture plus récente, comme une Renault Clio 3 ou 4. Mais on sera bien évidemment présent l’an prochain !

Cette année, nous avons eu des belles présentations pour chaque circuit, on a senti pas mal de différences au niveau du Championnat et pour nous, pilotes, c’était des petites choses intéressantes, parce qu’on sent l’investissement des organisateurs, au niveau de l’accueil et des infrastructures ! »


  • Yacco
  • Cooper
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • LP tents