LA PAROLE AUX VAINQUEURS // CHATEAUROUX

20160521202313-4b1160a9-me

 

Retrouvez les réactions des vainqueurs de ce deuxième meeting de la saison !

 

Philippe Maloigne, vainqueur de la Finale Supercar :

« On s’est fait peur en demi finale. Je suis parti sur un faux rythme derrière Knapick  avec un rythme conservateur plutôt qu’un rythme de gagnant. De plus je me fais passer par Cadeddu. Donc terminer troisième, c’est signe d’une mauvaise place sur la grille de la finale. Donc on est parti avec l’idée qu’on avait rien à perdre. Et je fais un super départ et j’ai voulu alors garder un très gros rythme pour bien rester concentré. J’ai plutôt bien appréhendé la boue, la pluie et les flaques d’eau avec de bons réglages même si j’avais un peu peur pour la mécanique. Je vais faire Faleyras avec la même ambition que j’avais au départ de Châteauroux : un podium. Même si je sais que la pointe de vitesse est là, je préfère ne pas me mettre dans la peau d’un favori car rien n’est jamais acquis d’avance »

 

Samuel Peu, vainqueur de la Finale Super1600 :

 

« J’ai déjà vécu des courses aussi intenses. Mais elles ont toutes leurs particularités.

Quand je passe Jimmy Terpereau suite à sa petite erreur, je fais exactement la même erreur que lui au tour suivant. A la différence près que grâce aux quelques mètres d’avance que j’avais réussi à creuser sur lui, il n’a pas réussi à me repasser donc dans mon malheur, je m’en tire bien sur ce coup là. Avec 2 victoires, je vais peut être changer mes objectifs cette année. Je n’avais prévu de faire que 7 épreuves sur 9. On va voir ce qui se passera à Faleyras mais malgré tout rien n’est certain pour la suite. Il y a le travail, c’est une question de planning et de temps »

 

Christophe Saunois, vainqueur de la Finale D3 :

« Si ça peut paraitre facile de l’extérieur, c’est pas si facile de l’intérieur. Compliqué ce dimanche avec beaucoup de changements de grip. On n’a pas le droit à l’erreur. Et puis rien n’est jamais gagné d’avance car arrivé en pré grille de la finale, j’ai eu un problème de freins. Pas le temps de chercher la cause. Donc on est parti avec une voiture qui ne freinait pas correctement. On a quand même réussi à gagner la course mais bon comme quoi, tout peut arriver. Donc il ne faut pas se relâcher, suite à ce problème de freins, on va faire une grosse révision de l’auto et on va aller à Faleyras avec une grosse motivation et une toujours grosse envie de gagner »

Gilles Lambert, vainqueur de la Finale D4 :

« Ça n’a pas été si facile que ça. J’ai débuté le week-end avec des problèmes de freins et un problème d’injection. On n’a donc pas fait les essais du Samedi matin. Et heureusement les manches qualificatives se sont bien déroulées. J’appréhendais la pluie du Dimanche donc j’avais décidé de ne pas chercher spécialement la gagne. Je rate quelque peu ma demi finale mais en finale, je fais un super départ de l’extérieur de la première ligne. Il a quand même fallu gérer les attaques de Jessica Tarrière. Mais on a réussi à gagner et c’est super! On essaiera de continuer la saison sur le même rythme »

Alexandre Restellini, vainqueur de la Finale de la Coupe Twingo R1 Rallycross :

« C’est l’ancienne voiture de Jean-Mickael Guerin. On a décidé de disputer la coupe Twingo pour une question de budget. On a essayé de bien préparer tout cela avec des séances d”essais cet hiver. Mais je reviens après 3 années d’absence donc on part un peu dans l’inconnu. A Essay, on a vu qu’on n’était pas ridicule même si le résultat n’a pas été là pour le confirmer. Mais ce week-end, on était pas mal dès le Samedi et puis j’ai super bien géré la pluie du Dimanche et assimilé le fonctionnement des pneus pluie. J’ai réussi un super départ en m’élançant dernier sur la grille. On a aussi profité des petites erreurs des autres. J’étais super à l’aise et je suis remonté sur tout le monde. Je suis vraiment heureux. Vivement Faleyras ! »


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1