Samuel Peu en route vers la saison 2019

Auteur d’une victoire à Faleyras et quatrième du Championnat de France en Supercar, Samuel Peu a marqué les esprits en 2018 grâce à ses performances et sa bataille avec Fabien Chanoine pour la troisième marche du podium. Le pilote de la 208 WRX revient sur sa saison 2018 et évoque 2019 et ses évolutions.

Quel bilan dressez-vous de la saison 2018 ?

Ce que je retiens de 2018, c’est forcément ma victoire à Faleyras et le fait de s’être battu jusqu’à la dernière course avec Fabien Chanoine pour le top 3 ! Bien que nous ayons terminé sur une mauvaise note puisque je prenais 5 secondes de pénalité à la suite d’un contact avec une quille, ce qui me prive de la finale. L’ensemble de la saison a été intéressante au vu du plateau relevé qu’il y avait.

On a aussi eu des moins bons moments avec un abandon à Pont-de-Ruan où je casse en Manche qualificative 3, un abandon à Abbeville alors que j’étais en tête en demi-finale, et puis il y a eu Châteauroux où on se faire exclure avec Antoine Massé alors que nous étions tous les deux en tête de la course…

Quels sont vos projets pour la saison à venir ? Quels sont les changements apportés sur la voiture ?

Si tout va bien, nous partirons pour la saison entière, sauf problème mécanique ou budgétaire. Mais normalement, on devrait tout boucler correctement pour être prêts avant avril.

Concernant la voiture, on a changé de motoriste, par choix. C’est pour cela qu’elle n’est pas encore prête, ça demande beaucoup de travail et d’ajustements pour être prêts pour le mois d’avril.

Normalement, la 208 WRX devrait être terminée fin mars pour pouvoir effectuer les premiers tests et pouvoir la déverminer pour le début du Championnat.

Mis à part la motorisation, je pense que ce que nous avions l’an dernier était assez homogène, nous arrivions à nous battre aux avants postes avec des voitures plus récentes que la notre qui est de 2014.

Nous savions qu’il manquait un peu au niveau du moteur, même si ce n’était pas grand-chose. Normalement, avec ce changement, ça ne pourra être que du confort en plus et nous devrions nous battre à armes égales avec les grosses poitures du Championnat de France.

Quel sera l’objectif ?

Je ne préfère pas partir avec des objectifs en tête. Avec l’expérience, je me suis rendu compte qu’on pouvait vite déchanter ! Malgré tout, nous essaierons de nous battre devant comme on a toujours essayé de le faire ! Je ne fais pas de plan sur la comète. On prendra les courses les unes après les autres, et on verra bien comment ça évolue.

L’objectif est aussi de se faire plaisir ! Il ne faut pas oublier que nous sommes des privilégiés de pouvoir rouler en Supercar, dans des voitures de quasiment 600ch et il faut bien se rendre compte de ça… Pour ma part, j’ai mon métier à côté, et le Rallycross représente pour moi un réel échappatoire !

Après, on aimerait tous gagner le Championnat de France, c’est le but pour tout le monde !


  • Yacco
  • Cooper
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • LP tents