WEEK-END MOUVEMENTE POUR LE PILOTE DU TEAM DA RACING

IMG_0971

Arrivé au Rallycross de Châteauroux avec l’intention de décrocher une 3e victoire, Jean-Baptiste Dubourg a déchanté lors de la finale. Un départ mouvementé a contraint le pilote bordelais à l’abandon après avoir été percuté à l’arrière gauche sur la Citroën C4 SuperCar.

« Le week-end était positif jusqu’au départ de la finale ! s’exclame Jean-Baptiste Dubourg. L’équipe a réalisé un super travail pendant les deux jours de courses. Samedi, nous avons revu le set up après la première manche et j’avais un meilleur feeling avec la voiture. J’étais dans le bon rythme en étant très proche des temps de Fabien Pailler. Mes temps au tour en demi-finale me permettaient d’être optimiste pour l’issue du week-end. Malheureusement, je fais les frais de l’accrochage au premier virage. « Petits effets, grosses conséquences », le choc qui peut sembler anodin sectionne mon amortisseur arrière gauche, les autres pilotes ne peuvent m’éviter. Bien sûr, il y a des dégâts sur la C4 Supercar, mais il ne faut pas avoir de regret, nous étions dans le coup tout le week-end. L’accrochage reste avant tout un fait de course, en partant en peloton, nous le savons. Maintenant, il me tarde d’être au départ de Faleyras, la course à domicile ! »

De son côté, Andréa Dubourg revenait à Châteauroux pour marquer des points après son absence, pour raison médicale, lors du deuxième jour à Lessay. Mais le pilote du DA Racing a également été victime d’un abandon le samedi en fin de journée après un envol spectaculaire de sa Clio II. La journée du dimanche s’est tout de même achevée par la victoire d’Andréa Dubourg en Super1600.

« J’avais hâte de reprendre le volant de la Clio 2 Super1600, confie Andréa Dubourg. Mon troisième temps lors des essais libres m’a rassuré. Ensuite, je loupe le départ de ma première « qualif », mais je parviens à rentrer dans les cinq premiers. Je me retrouve à l’extérieur au départ de la deuxième manche et il est arrivé un fait de course très spectaculaire où je manque de partir en tonneau. L’équipe ne s’est pas économisée pour réparer la Clio afin de repartir en course dimanche matin, ils ont tous réalisé un boulot de dingue pour remettre la voiture en état ! Dimanche ma victoire dans la troisième manche m’a redonné confiance. Dès lors, je n’ai rien lâché. Au départ de la finale, je savais que je devais prendre un bon envol et rouler avec un rythme soutenu. Tout s’est passé comme prévu. Cette deuxième victoire était importante et je la dédie à tout le staff technique. Néanmoins, elle me laisse un goût amer, car la voiture a quand même beaucoup souffert. Nous avons du travail pour préparer Faleyras dans les meilleures conditions. »

Les pilotes du DA Racing attendent avec impatience le prochain rendez-vous qui marquera le retour du circuit de Faleyras dans le calendrier du Championnat de France après un an d’absence.


  • Yacco
  • Avon
  • Centrakor
  • la chaine l'equipe
  • Bfast
  • Echappement
  • P1